Affichage des articles dont le libellé est 2017. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est 2017. Afficher tous les articles

Science et Vie : Quand la science décrypte la société

mardi 28 mars 2017

             
 LE magazine scientifique grand public de référence, Science et Vie, propose à ses lecteurs une information scientifique plus que jamais ancrée dans son époque ! 
Avec au sommaire de chaque numéro des grands rendez-vous : 
- Actus, être connecté avec le monde qui nous entoure 
- Science et Société, comprendre le monde dans lequel on vit 
- Science et Découvertes, percer les mystères du monde 
- Science et Techniques, voir le monde se transformer 
- Science et Futur, anticiper et se projeter dans le futur 
- Culture Science, à lire à voir à découvrir … 
 Le magazine cultive la curiosité et éclaire par la science les questions de l’époque.

Le dernier numéro, à paraître en avril 2017, propose par exemple un dossier sur les plantes qui soignent (Lesquelles ? Pourquoi ? Comment ?), un questionnement sur l'actuelle "folie" du biométrique, qui a par exemple amené le gouvernement à digitaliser l'ensemble des empreintes des français alors que cette technique est de moins en moins sûre du fait des risques de piratages informatiques, et une multitude d'informations utiles pour comprendre les problèmes posés à la société : la pollution liée aux "particules fines", les recherches neurologiques appliquées aux animaux, les nanotechnologies...

Science et Vie propose ses abonnements sur internet  -


Lire la suite - Science et Vie : Quand la science décrypte la société

C'est le printemps ! Les enfants, vous venez jardiner ?

lundi 27 mars 2017

             
Les enfants sont généralement très curieux et volontaires pour aider aux travaux du jardin ! Ce livre regorge d'astuces et de bons conseils pour leur faire découvrir dans la joie et la bonne humeur les bases du jardinage bio : connaître les besoins des végétaux, favoriser la biodiversité, effectuer les bons gestes...

Choisissez avec eux, parmi une sélection de plantes (légumes, aromatiques, fleurs, fruits), celles qui vont peupler leur premier jardin (ou balcon). Il ne vous reste alors qu'à suivre les pas à pas pour les accompagner dans leurs découvertes. Pour accentuer le côté ludique du jardinage, des activités complémentaires originales et amusantes sont proposées : faire de la peinture de légumes, transformer une carotte en flûte, construire un abri à insectes, sans oublier quelques recettes de cuisine car jardiner, c'est aussi se régaler !

Le tout en 45 fiches d'activités illustrées, accessibles dès 3 ans ! 
Les jardiniers en herbe d'aujourd'hui deviendront demain les meilleurs protecteurs de la planète ! Biographie de l'auteur Animatrice nature et responsable pédagogique au Centre Terre vivante, Ghislaine Deniau partage sa passion du jardinage avec les enfants depuis plus de 10 ans.

Jean-Jacques Raynal, photographe, est spécialisé en jardin, nature et environnement. Auteur de reportages pour la presse magazine française, il collabore notamment avec les 4 Saisons du jardin bio.Trente-cinq ans de passion pour la photographie, trente-cinq ans de rencontres en région Auvergne Rhône-Alpes et à Lyon où il réside.
Tout commence au début des années 1980, à Paris, dans les laboratoires des agences de presse Sygma et Sipa où Jean-Jacques Raynal se nourrit des images des reporters de talent. Les années 1990 à 2010 sont celles consacrées à la presse magazine : Grands Reportages, M le magazine du Monde, WE Demain, Courrier Cadres, Trek Magazine, L’Usine Nouvelle, Management, Le Figaro magazine, Terre Sauvage, Science & Vie junior, Entreprises magazine. Fidèle à Alpes magazine durant vingt ans, il sera l’une des signatures de cette revue ouverte sur la nature et les richesses humaines des territoires de montagne qu’il marquera par ses reportages à travers l’arc alpin. 
Des entreprises internationales dans les domaines scientifique et technique lui confient des commandes : Essilor France, Cité des Sciences et de l’Industrie, CEA, ADEME, RTE, Vinci Facilities, Laboratoire Aguettant. Agences de communications et institutions publiques – Grand Lyon, Région Rhône-Alpes, Théâtre de la Croix-Rousse, Val d’Isère Tourisme – lui renouvellent leur confiance. 
Ses collaborations avec la CCI Lyon Métropole seront l’occasion d’un travail au long cours sur l’entrepreunariat : portraits en noir et blanc de dirigeants d’entreprises innovantes ou en hyper-croissance au sein des programmes Lyon Start Up, Novacité, Pépites. Depuis 2010, aux côtés de chercheurs référents dans ce domaine, il s’intéresse à l’écologie pratique et a déjà illustré une vingtaine d’ouvrages parus aux éditions Terre Vivante, Delachaux et Niestlé, Slow Flood, Editions du signe, Editions milan traduits en allemand, anglais, italien et espagnol.
Le livre "Les enfants vous venez jardiner ?"  est disponible dans les pages librairie de LYFtv -

Lire la suite - C'est le printemps ! Les enfants, vous venez jardiner ?

WINS : l'Unesco met en ligne les données mondiales sur le cycle de l’eau

mardi 31 janvier 2017

               
WINS : les données mondiales sur le cycle de l’eau accessibles en quelques clics
Créer une carte sur mesure intégrant des données sur les zones arides, les précipitations, les aquifères transfrontaliers et l’irrigation en Asie ou dans le bassin méditerranéen : ce sera désormais possible grâce à WINS, une plateforme interactive libre d’accès lancée le 31 janvier par le Programme hydrologique international (PHI) de l’UNESCO. Destinée à être continuellement enrichie et mise à jour, cette base de données globale vise à devenir une référence mondiale sur le cycle de l’eau.  
Alimentée par des sources internationales (AQUASTAT, Organisation mondiale de la santé, Fonds des Nations Unies pour l’enfance, UNSTAT…) et par les partenaires de l’UNESCO, WINS a pour vocation de rassembler un maximum d’informations validées sur le cycle de l’eau. La plateforme reflétera aussi les informations relatives aux programmes phares de l’Organisation tels que les sites du Patrimoine mondial, les réserves de biosphère ou encore les géoparcs mondiaux UNESCO.
Les utilisateurs auront la possibilité de visualiser et même de générer des cartes sur mesure, en fonction des problématiques qui les intéressent. WINS permettra aussi aux membres de la communauté de l’eau d’aller plus loin en favorisant l’échange de données, une collaboration interdisciplinaire et une mise en réseau des acteurs du secteur de l’eau.
La mise en place de WINS fait suite à une résolution du Conseil du Programme hydrologique international de l’UNESCO adoptée en juin 2016 afin d’aider les Etats membres à mettre en œuvre l’Objectif de développement durable des Nations Unies n°6 sur l’eau et l’assainissement.
***
Lien WINS : https://fr.unesco.org/phi-wins

Lire la suite - WINS : l'Unesco met en ligne les données mondiales sur le cycle de l’eau

Digne de l'invention de Louis de Funès dans la Zizanie : l'absorbeur de CO2 !

mardi 24 janvier 2017

             

Pollution : l'OMPE lance l'idée de l'Absorbeur de CO2

L'absorbeur aérien

Gil Emmanuel, président de l’OMPE, déclare :

« On ne voit même plus le travail de notre inventeur et artiste Mr Gustave Eiffel, c’est une honte pour la France ! Si l’air est pollué, alors absorbons cette pollution de l’air avec l’absorbeur ! »  


Les principes de l’absorbeur : il suffit de constater que toutes les solutions ou verrues actuelles continuent d’additionner des gaz comme le CO, le CO2 et le méthane dans l’atmosphère alors qu’il faut les soustraire ! Même si les prévision des scientifiques sont déjà alarmantes, elles sont pourtant inexactes et nous ne sommes pas à l’abri d’une augmentation encore plus significative des chaleurs, taux de co2, méthane… Des problèmes auxquels nous ne pourrons plus faire face si nous ne prenons pas des mesures urgentes ! Avec l’absorbeur de l’OMPE, nous pouvons désormais le faire ! Saviez-vous, par exemple, que la vallée de Chamonix est encore plus polluée en hiver que Paris ? C’est même la championne de la pollution hivernale (particules fines, dioxyde d’azote, de souffre, ozone) !
L’absorbeur, projet soutenu par l’OMPE, diminue logiquement et mathématiquement l’excès de ces gaz dans l’air ! Ainsi, il permet :
  • une absorption des gaz polluants (CO, CO2, méthane) et micro-particules ;
  • la transformation des gaz en liquides récupérés dans la cuve en sous-sol ;
  • l’enlèvement des micro-particules.

Comment fonctionne l’absorbeur ? L’absorbeur se comporte comme un filtre. Il existe :
  • des macro-absorbeurs à poser sur les collines, dans les vallées ou en bordure des villes ;
  • des absorbeurs normaux dans les villes ;
  • des micro-absorbeurs dans les maisons ou les voitures.
L’écran de l’absorbeur doit s’orienter face au vent. En cas d’absence de vent, un ventilateur entre en fonction afin de créer un courant d’air. L’air pollué entre dans les filtres qui traitent à la fois les micro-particules et les gaz. Les micro-particules sont ainsi retenues dans les filtres et les gaz sont absorbés et liquéfiés (modification des pressions) au moment de leur stockage dans la cuve, divisée en 3 compartiments séparés pour recevoir le CO, le CO2 et le méthane.
absorbeur de co2 OMPE
La maintenance doit prévoir le vidage des cuves dans des camions de ramassage et le nettoyage des filtres à particules via un protocole sécurisé spécifique. Les filtres à micro-particules ont une spécificité qui leur permettent de ne pas filtrer les pollens qui sont rejetés, comme de si rien n’était, en arrière de l’absorbeur.
En entrée et en sortie des zones absorbées, des capteurs OMPE reçoivent et analysent les valeurs des prélèvements de gaz et de micro-particules. Ces données sont remontées en temps réel au centre de l’OMPE, en France, et affichées ensuite sur le site de l’OMPE (partie écran de contrôle, catégorie atmosphère). Des publicités pourront être apposées sur les 2 faces des absorbeurs.

Les objectifs de l’absorbeur de CO2 Les objectifs d’une telle innovation sont précis :
L’OMPE souhaite faire appel à divers soutiens pour mettre en place l’absorbeur de CO2, et notamment à :
  • des sociétés, inventeurs ou scientifiques pour la fabrication de l’absorbeur ;
  • des sponsors afin d’apposer des publicités environnementales ou écologiques à l’arrière des absorbeurs.
 La force et la particularité de l’OMPE, c’est que c’est la seule association au monde qui appréhende tous les problèmes environnementaux au niveau mondial. 
L’OMPE est une association totalement indépendante, intègre et honnête, elle ne touche aucune subvention et n’est rattachée à aucune entité ou groupement politique, idéologique ou religieux. Elle ne fonctionne que par les dons de ses adhérents et de ses bienfaiteurs (sociétés ou mécènes).
Gil Emmanuel, président 
contact@ompe.org
http://www.ompe.org

Fichiers joints

Communiqué de presse. 

Lire la suite - Digne de l'invention de Louis de Funès dans la Zizanie : l'absorbeur de CO2 !

 
 
 

LYFtv-Environnement