Affichage des articles dont le libellé est développement. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est développement. Afficher tous les articles

Eric Lambin : Une écologie du bonheur

samedi 15 mars 2014


livre+bonheur+écologie Les éditions du Pommier publient le livre de ce géographe de formation, professeur à l’université catholique de Louvain, en Belgique, et à l’université Stanford, en Californie. Éric Lambin est membre de l’Académie des sciences des États-Unis et de celle de Belgique, et lauréat du prix Francqui 2009. Auteur, au Pommier, de La Terre sur un fil, il a publié de nombreux articles scientifiques sur les changements environnementaux dans plusieurs régions du monde.
Défendre l’environnement revient-il à défendre notre bonheur ? 
Quelques pays ouvrent la voie – Costa Rica, Bhoutan – avec des programmes de développement novateurs. Il n’empêche, le tableau reste sombre : l’homme est déjà sévèrement séparé de la nature et il existe un clivage immense entre pays riches et pays pauvres. Les conséquences de ce double constat : émergence de nouvelles maladies ainsi que de nouvelles sources d’insécurité pourraient en être les premiers symptômes. Cet ouvrage offre une synthèse claire, remarquablement documentée, de l’interaction entre le bonheur humain et l’environnement. Il témoigne de l’importance pour l’homme des satisfactions émotionnelles et spirituelles qu’il éprouve au travers de l’expérience de son appartenance au monde naturel.
  Commander "Une écologie du bonheur" dans la librairie de LYFtv (livraison par Amazon)

Lire la suite - Eric Lambin : Une écologie du bonheur

Du 1er au 7 avril 2012, la 10ème "semaine du développement durable"

vendredi 23 mars 2012

La semaine du développement durable est un rendez-vous incontournable de la consommation et de l'action responsables. Elle se déroulera partout en France du 1er au 7 avril. Entreprises, associations, collectivités, établissements scolaires... feront découvrir au grand public de manière ludique et conviviale les gestes concrets à adopter pour préserver notre environnement. En 2011, près de 153 manifestations ont été organisées dans toute la région.

Petite sélection d'événements gratuits en région Rhône-Alpes :
Défilé de créations en matériaux de récupération issus du tri sélectif - 1er avril- Médiathèque de GENAY(69) et Mairie de LYON : Plus de 20 modèles de nature Haute Couture seront présentés avec une explication sur chaque création : matériaux utilisés, recyclage...

Ciné-débat Waste Land : 3 avril, Saint- Egrève : La réalisatrice Lucy Walker a suivi l'artiste brésilien Vik Muniz dans la plus vaste décharge du monde pour un projet artistique inédit : photographier les ramasseurs de déchets recyclables dans des mises en scène composées à partir d'objets et matériaux rescapés des poubelles.

Visite du rucher observatoire de la qualité environnementale :Du 1er au 7 avril, Association NATURAMA - Saint Genis Laval : Découverte et visite du rucher observatoire de la qualité environnementale, l'o bjectif étant de comprendre le rôle de l'abeille dans la nature, expliquer la pollinisation , et découvrir les résultats des analyses de miel, le tout suivi d'une dégustation !

Spectacle de marionnettes « l'écolo thèmes ou quoi ! » -4 avril - Thonon les Bains: ce spectacle abordera le tri des déchets, le recyclage, les énergies renouvelables, le respect de l'environnement afin de sensibiliser petits et grands !

Pour tout savoir sur la 10ème édition de la semaine du développement durable et retrouver les manifestations organisées près de chez vous, rendez-vous sur : www.semainedudeveloppementdurable.gouv.fr
--------------------

Lire la suite - Du 1er au 7 avril 2012, la 10ème "semaine du développement durable"

Photovoltaïque: Auversun se sent peu concerné par le moratoire

vendredi 18 février 2011

panneau solaire
Alors que les professionnels du secteur se mobilisent contre la décision du gouvernement de mettre en place un moratoire sur le financement des panneaux solaires, le PDG de Auversun, Gérard Escot,  a présenté le 8 février 2011 la stratégie de sa société (dont le siège se trouve à Clermont Ferrand) en termes de production de panneaux photovoltaïques, les innovations récentes et les axes de Recherche et Développement, orientées sur le recyclable.

Selon Gérard Escot, le moratoire sur les grosses centrales photovoltaïques n’a eu que peu d’impact sur Auversun qui avait choisi de cibler une clientèle de particuliers avec le kit 3 Kwc et des installations sur des toitures de bâtiments agricoles ou industriels. De plus, ses effets réels ne porteront qu’à partir de 2012. En 2011, la société honorera les commandes correspondantes à des dossiers déposés auprès d’EDF avant le moratoire. Elle disposera d'un an pour peaufiner sa stratégie de développement et la mettre progressivement en œuvre.

"Auversun à la volonté de doubler sa capacité de production, non pas en installant une deuxième chaine de production, mais en innovant pour doubler la productivité".  
En produisant des cellules de deuxième génération, la puissance d’un panneau -qui était de 190 Wc en 2009- va passer à plus de 300 Wc fin 2011 pour une même surface de cellules. Ces nouvelles cellules sont produites en partenariat avec un producteur de cellules de technologie de pointe. Les nouvelles technologies de production d’un nouveau panneau, le premier de ce type, entièrement recyclable vont aussi permettre de gagner en productivité.

Tous ces gains de productivité vont permettre de réduire les coûts de production même si les matières premières, les cellules de deuxième génération qui en représentent la majeure partie (80% et le silicium lui-même 80% de ce pourcentage) et l’encapsulant recyclable sont plus chers dans un premier temps. A contrario, les coûts de production en main d’œuvre et en énergie sont proportionnellement réduits. Par exemple, la main d’œuvre représente aujourd’hui moins de 5 % du prix de revient du produit fini et il n’y a donc aucune raison de vouloir délocaliser. "Au final, en tenant compte de tous ces paramètres, le panneau recyclable est moins cher que l’ancien non recyclable", conclue le PDG.

Pour Gérard Escot, Auversun ne doit pas être un simple fabricant de panneau photovoltaïque mais un apporteur de solutions dont la devise doit être : « Plus léger, plus beau, plus performant». Selon lui, les cellules de deuxième génération permettront de produire des tuiles solaires flexibles de toutes les couleurs et des brise-soleil avec des cellules bifaces permettant de capter les reflets des surfaces vitrées.

 De nouveaux  panneaux photovoltaïques "recyclables, beaux et performants à la fois".
Ce développement d’Auversun par l’innovation passe par la création de partenariats avec des jeunes entreprises comme Athélios pour les cellules et panneaux photovoltaïques, Solaire 2G pour la production de panneaux hybrides, chauffe-eau solaire-photovoltaïque, ou encore des fabricants de cellules pour le façonnage de cellules de seconde génération.

Les nouvelles technologies
Lionel Girardie, créateur de la jeune entreprise innovante Athélios, précise d’abord la définition du panneau recyclable : « Un objet manufacturé ne peut être considéré comme recyclable que si chacun des éléments qui le compose a un cycle de vie propre après la fin de vie de l’objet considéré ».

En ce qui concerne les panneaux photovoltaïques actuels, le verre solaire utilisé est un verre solaire classique, le Polymère d’encapsulation des cellules, EVA (Ethylène Vinyle Acétate), est réticulé sur le verre et de ce fait non séparable de celui-ci. La combinaison verre/EVA ne permet de recycler ni l’EVA ni le verre en un nouveau verre en raison des pollutions de la silice cristalline lors de la refonte.

Il fait valoir que les Cellules standard sont à soudure au Plomb et que la feuille arrière de protection, à base de Tedlar, est un PVF (polyvinyle fluoride) non recyclable.

Pour les panneaux photovoltaïques recyclables Auversun,  la technologie est tout autre :

-          L’encapsulant à base de silicone devient un joint de fenêtre ou un joint d’étanchéité
-          La feuille arrière composée des polymères PVDF (Polyvinylidene Fluoride) ou Téflon est réutilisée en polymère 
-          La cellule soudée sans plomb et sans métaux lourds est refondue pour récupérer le silicium
-          La connectique sans plomb est réutilisée dans les câbles électriques

Auversun et Athélios ont travaillé à la mise au point de nouvelles cellules à partir de semi-conducteurs. "Grace à une meilleure réponse spectrale, les nouvelles cellules ont un rendement de 17,2 à 17,4% contre 15,8 à 16,4  auparavant pour les poly cristallines (+7%) et de 18,6 à 19,1 % contre 17,6 à 18% pour les monocristallines (+5%). Ce qui est énorme en termes de productivité. De plus ces cellules sont flexibles à 360°".

Les nouveaux produits                                                    
Le module hybride chauffage solaire-photovoltaïque est innovant à plusieurs niveaux :  le chauffe-eau est constitué de deux fines plaques d’aluminium entre lesquelles circule un flux d’eau. Ce système permet d’utiliser la totalité de la surface du panneau comme surface d’échange thermique, contrairement au système tubulaire. Le poids du chauffe-eau est allégé du fait de l’utilisation de l’aluminium.  La technologie développée par l'entreprise permet de rendre les deux parties solidaires en une seule opération. 

Une station pilote va prochainement être installée dans les Alpes.
Les nouvelles tuiles solaires Auver’clip, dont les procédés de montage et d’encadrement ont fait l’objet de plusieurs dépôts de brevet, ont été présentées dans le showroom par Bruno Dupuy, responsable production. Sur les cotés latéraux, les tuiles se recouvrent et s’emboitent les unes dans les autres grâce à des rainures. L’écoulement de l’eau est facilité par l’absence sur la partie basse de rebord dépassant de la surface de la tuile. Le mode de fixation par clip, très rapide, et le poids léger ne nécessitent pas de renfort de structure de la charpente. L’étanchéité est identique à celle obtenue avec une tuile mécanique.

Bruno Dupuy a aussi présenté les différents modules de 2 à 72 cellules réalisés par Auversun pour des besoins spécifiques. Un cabinet d’architectes a, entre autres, demandé d’étudier la faisabilité de pare-soleil pour équiper des verrières aux formes particulières non planes. Les nouveaux modules très flexibles sont particulièrement adaptés pour ce type de chantier.

Michel Jouinot 




BlogBang
Lire la suite - Photovoltaïque: Auversun se sent peu concerné par le moratoire

A paraître : "la tentation de l'île de Pâques", des solutions pour un développement durable

vendredi 30 juillet 2010

En librairies en septembre, mais déjà disponible sur LYon-Librairie.com, "La tentation de l'île de Pâques" nous rappelle que le pillage de  la Planète nous mène... à l'effondrement.

Jean Aubin, auteur par ailleurs de "Croissance infinie, la grande illusion", préfacé par Albert Jacquard,  rappelle comment les habitants de l'île de Pâques ont ravagé leur milieu. L'épuisement des ressources a débouché sur les famines, les rivalités suicidaires, l'effondrement de la population. De leur civilisation ne restent plus que de gigantesques statues de pierre renversées, les moais.

Aujourd'hui, notre île, c'est notre planète. La tentation de l'exploiter sans retenue ruinerait l'avenir humain. Aussi, nous sommes d'accord pour quelques petits gestes, baisser un peu le chauffage, éteindre la lumière en sortant, trier les déchets… Mais pour le reste, rien à faire : il est hors de question de changer de manière de se déplacer, de se nourrir, d'acheter, de jeter… "Pour que tout continue, on trouvera des solutions, la voiture propre, quelques éoliennes. Avec quelques riens, le développement sera durable… Forcément durable… On peut rêver…", écrit Jean Aubin.

Ce livre présente, d'une manière abordable par tous, les technologies actuelles et en projet. Il établit le compte des ressources disponibles sur ce siècle : énergie, eau, nourriture…  Celles-ci ne pourront pas, selon l'auteur, satisfaire tous les excès et toutes les folies. Mais, pour peu que soit fait le choix de la mesure et de la solidarité, "elles seront suffisantes pour assurer les besoins de l'humanité". 
Rien n'oblige donc à céder à la tentation de l'île de Pâques.

Commander le livre sur LYon-Librairie (livraison par Amazon.fr)

G.R.
(redaction@LYon-Nature.fr)


Lire la suite - A paraître : "la tentation de l'île de Pâques", des solutions pour un développement durable

 
 
 

LYFtv-Environnement