Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé grand lyon

OL land à Décines, les réserves de l'Autorité Environnementale

L’Autorité environnementale (Ae) s’est réunie le 13 avril 2011 pour émettre son avis sur 7 projets dans toute la France, parmi lesquels celui de l'aménagement des accès au Grand Stade de l'Olympique Lyonnais à Décines-Charpieu.

La future implantation sur le site du Montout, du Grand Stade de Lyon, s’inscrit dans un vaste programme qui comprend la réalisation d'un stade de 60 000 personnes et de ses annexes, ainsi qu'un « projet d'accessibilité » dont l'aménagement de l’échangeur n°7 sur la RN 346 fait partie.
L'Ae a rendu son avis sur cette opération, sous maîtrise d'ouvrage de l’État, les autres (création du stade, d'un parking, de deux accès, prolongement du tramway T3) étant soumises à l'avis de l'autorité environnementale locale.
Si l'autorité nationale reconnaît que le dossier est d'une grande clarté dans l'organisation des procédures à réaliser et dans l'articulation des opérations elle estime que "le résumé non techn…

Transport par télécabine : A Givors, les Verts sont amers...

C'est une entreprise de Grenoble, Poma, qui a remporté le marché du tramway aérien de... New York ! L'équipement qui, si l'on en croit  Urbanews, a nécessité seulement neuf mois de travaux, a pris en compte le cadre réglementaire très strict et les infrastructures existantes pour "survoler" de nombreuses voies de circulation.  Ce transport par câble long relie sur 960 mètres deux quartiers éloignés en 3 minutes, avec pour chaque cabine 110 passagers.  Mais comme le dit l'adage, "nul n'est prophète en son pays" et si tous les médias nationaux ont fait état, aux Etats Unis, cette réalisation novatrice et exemplaire d'une société française, les représentants d'Europe Ecologie/Les Verts à Lyon s'indignent que ce moyen de transport « écologique et économique » ait été délaissé par le Sytral sur la commune de Givors.

Alors que les tambours et trompettes des inaugurations résonnent dans le reste du monde, les Verts  rappellent depuis 5 ans, ils…

Rives de saône : le comité de pilotage dévoile son projet

Dans quelques années, les rives de la Saône n'auront plus rien à envier à celles du Rhône. Le grand projet dévoilé par le Président du Grand Lyon Gérard Collomb le 4 mars 2010, propose en effet de les "redessiner, dans l’esprit de poursuivre la reconquête des fleuves, en englobant les quais, chemins de promenade et espaces avoisinants".
Du Val de Saône à la Confluence, en rive droite comme en rive gauche, le projet propose de favoriser une alternance d'usages nature et de moment récréatifs, avec des lieux de pique nique et des parcours sportifs. La pratique d'activités spécifiques (pêche, aviron, barques...) sera encouragée et, comme pour les berges du Rhône, des cheminements piétonniers, des zones de jeux pour les enfants et des "accès à l'eau" seront créés.
Le comité de pilotage, qui a souhaité prendre en compte les spécificités architecturales et historiques de chaque quartier et village traversé, s'est donné pour objectif de créer des parcours…

Eau : baisse du prix et de la consommation

Le Grand Lyon vient de tirer un premier bilan de la révision quinquennale des contrats d'affermage qui le lie avec les sociétés privées Veolia Eau et SDEI.
Une étude mettait en évidence fin 2006 que le contrat de délégation de service public pour la gestion de l'eau, signé dix ans auparavant, méritait d'être "rééquilibré". Dans ce rapport, le Grand Lyon notait que le prix de l'eau était trop élevé et la rentabilité des compagnies trop importante.

Un accord amiable pour faire baisser les factures Après négociations, le Grand Lyon a obtenu gain de cause avec une baisse du prix de l'eau significative de 16% (soit un peu plus de 28 centimes d'Euro par m3).

Un premier bilan permet de dire aujourd'hui que cette baisse du prix de l'eau a entraîné, en moyenne, pour chaque abonné usager, un gain d'environ 58€ depuis le 1er janvier 2008. Dans un communiqué, le Grand Lyon "se félicite que ses négociations avec les fermiers profitent aujourd'hui …

La semaine du développement durable

Jusqu'au 7 avril 2009 se tient dans toute la France la Semaine du développement durable, organisée par le ministère du développement durable.

Cette semaine a pour vocation de "mobiliser tous les acteurs (particuliers, entreprises, associations, collectivités) autour d'actions volontaires et pérennes".


Dans le même temps, elle permet d'informer le grand public sur l'ensemble des domaines que recouvre le développement durable, en particulier dans les secteurs économiques et sociaux.

Le thème 2009 est "la consommation durable" : nos habitudes de consommation ont un impact direct sur les problématiques de développement durable. Adopter une consommation responsable, c’est agir au quotidien pour le développement durable : réduire les émissions de gaz à effet de serre, protéger la biodiversité, favoriser des conditions de travail respectueuses de l’être humain...

Le site internet du Grand Lyon vous propose un panorama des manifestations organisées par les comm…

Projets urbains : le Grand Lyon se paye une TV institutionnelle

Quels sont les projets urbains pour les années à venir dans le Grand Lyon ? Nous sommes souvent revenus sur ce sujet dans les sites de LYonenFrance ici ou .  Dans ce reportage institutionnel financé par Only Lyon, David Kimelfeld, Vice Président du Grand Lyon chargé du développement économique, décrit les projets en cours dans les quartiers de la Part Dieu, de Gerland, de la Confluence ou encore du Carré de Soie. 
Cliquer ici pour voir le reportage (7'30")

Vous avez désormais la possibilité de soutenir LYonenFrance en souscrivant un abonnement de 5€ par mois :

En ce moment sur les sites de LYonenFrance: Le Conseil général du Rhône vote plus de 600000€ de nouvelles aides aux vins du Beaujolais "Grand Ecart", la chronique Rugby de Romain Blachier - Le décès d'Alain Bashung, chanteur mais aussi formidable acteur Rhône-Alpes attire les investissements internationaux - Vient de paraître : "Théâtre des Jeunes Années, une scène de conquête et d'innovation&qu…

Photos : les Assises Nationales du Développement durable

Il n'y avait pas assez de place à l'opéra de Lyon pour l'ouverture des Assises Nationales du Développement durable (voir article "lePIB ne mesure pas tout")
Parmi les invités, l'auteur du Plan B, Lester Brown n'a pas pu faire le déplacement mais il avait enregistré un message vidéo...
...Des déplacements "doux" pour les congressistes avec les nouveaux cyclopolitains...

La salle de la corbeille du Palais du Commerce investie par une "bourse des idées"

... La "plateforme", ancien pétrolier entre Feyzin et Lyon, "recyclée" en un site insolite d'événementiel sur les berges du Rhône...
Miguel Benasayag, Philosophe et psychanalyste argentin, animateur du collectif "malgré tout" , participe à la conférence "désir d'accumuler : des liens plutôt que des biens ?"

En ce moment sur les sites de LYonenFrance : Télérama fait son festival dans les cinés lyonnais - Un exercice "sécurité civile" …

Avec "Millénaire3", le Grand Lyon veut observer son développement

"Un regard optimiste et dynamique sur l’avenir peut nous inciter à considérer le réchauffement climatique comme une opportunité pour l’agglomération lyonnaise"
Le Grand Lyon souhaite se présenter comme un "pôle international de compétence en sécurité sanitaire" . La réussite du salon Pollutec l'a montré : la lutte contre le réchauffement climatique peut devenir une opportunité de développement du secteur économique des "clean-tech" (voir article sur LYon-Economie.fr) . Mais si l'économie peut être un moteur, le plus important est sans doute la philosophie de vie que la collectivité veut proposer à ses citoyens. Adapter la ville pour qu’elle reste vivable, même quand il fait chaud, c'est le défi qui est lancé aux politiques et aux aménageurs. D'après Millénaire3, le secteur prospective du Grand Lyon, le réchauffement climatique, particulièrement sensible en milieu urbain dense et minéral, questionne les grandes agglomérations de multiples …

TCL : les Verts en campagne pour le ticket à un euro

A Lyon, les Verts font partie de presque tous les exécutifs. Avec des représentants dans la ville de Lyon, celle de Villeurbanne et la plupart des communes de l'Est lyonnais, les écologistes sont aussi présents au Conseil Régional et dans les secteurs clés des transports comme les TCL, le Sytral ou la Communauté Urbaine.
Mais être présent ne veut pas dire "diriger" la politique de ces structures. Tout au plus se sentent t'ils "influents", tant leurs idées, encore considérées comme loufoques il y a une vingtaine d' année, ont été intégrées par les acteurs du pouvoir. Mais si il ne se passe pas un jour sans que le Préfet, le président du Conseil Régional ou celui du Département parlent de quelque chose de "durable" (celà peut aller du développement à l' emploi en passant par le logement), les Verts considèrent qu'il y a encore beaucoup à faire pour passer de la parole aux actes ! Baisser les tarifs des transports collectifs La campagne qu&…

Le Grand Lyon va tester des camions à ordures "propres" et moins bruyants

La première benne à ordures ménagères équipée du moteur hybride de Renault Trucks va collecter les ordures de l’agglomération lyonnaise dès le mois d’octobre 2008. Avec l' objectif de réduire de 30 % la consommation et donc des émissions de CO2 .

Les habitants du Grand Lyon vont peut être mieux respirer avec la mise en exploitation dans les rues de l’agglomération du tout premier camion hybride de la marque au losange, qui répond au doux nom de "Renault Premium Distribution Hybrys Tech".
Le moteur hybride garantit à lui seul une réduction des émissions de CO2 de près de 20 %. Le véhicule disposera également d’une batterie supplémentaire, qui se recharge pendant les phases de décélération et de freinage du véhicule, pour alimenter la benne à ordures ménagères. Le fonctionnement de la benne ne reposera donc plus sur le seul moteur : au total les gains en consommation et donc en émissions devraient atteindre les 30 %. Le moteur diesel utilisé seulement dans les phases de ci…