Accéder au contenu principal
Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



A Lyon, la cantine scolaire à l' heure de la "bio diversité"

L' affaire avait fait grand bruit au moment du vote du Conseil Municipal : la ville de Lyon a adopté le principe d'un menu "à la carte" dans tous ses restaurants scolaires.

Concrètement, les parents d' enfants scolarisés dans les écoles maternelles et primaires de la ville ont commencé à recevoir à leur domicile un courrier signé d' Yves Fournel, adjoint au Maire, délégué à l' éducation et à la petite enfance. Dès la rentrée de septembre 2008, un système assez complexe est mis en place pour "respecter les choix philosophiques ou religieux de chacun".



Avec viande, sans viande ou "à la carte".
Dorénavant, les familles auront donc le choix entre trois options : un repas complet sans viande, un repas classique, ou un choix personalisé en fonction des menus à effectuer avant chaque période scolaire.
En septembre, au moment de l' inscription de l' enfant à la cantine, la famille devra se positionner entre les options 1, 2 et 3. Si elle choisit les repas "classiques" ou "sans viande", la décision sera considérée comme définitive pour toute l' année scolaire. Pour la seconde option, la viande sera alors remplacée par "du poisson, des oeufs ou autres aliments protidiques". Si les parents préfèrent la troisième option "à la carte", ils recevront avant chaque départ en petites vacances, par l' intermédiaire du cartable de leur enfant, un calendrier des menus prévus pour les mois suivants, à remplir et rendre rapidement à l' école.
La montée en charge des repas bios
Dès cette rentrée, la municipalité annonce aussi la "montée en charge des produits issus de l' agriculture biologique".
La moitié des fruits et compotes, la moitié des viandes et volailles, mais aussi du pain, des céréales et des légumes seront "labellisés bios", se félicite Yves Fournel.
L' adjoint au Maire qui indique par ailleurs dans le "journal des communes" que si la ville a constaté au cours des réunions de concertation “l'impossibilité de réaliser autant de menus différents que de convictions”, elle fait donc un effort pour “respecter les valeurs laïques et républicaines tout en aspirant au respect des différences”.

Commentaires

  1. La qualité, surtout pour nos enfants, est insispensable et
    la mairie de Lyon agit de façon responsable.

    L'option avec ou sans viande est un plus non négligeable.

    Là où le bât blesse, c'est le mot "laïque" dans le message. Rien à voir. Les parents qui choisissent le repas avec viande doivent accepter ce qui sera servi dans l'assiette.

    Faire des repas "a la carte" a un coût. Ce sera donc une fois de plus la solidarité qui va financer le communautarisme et les pratiques dogmatiques. Cela me semble anormal.

    Dommage qu'une bonne idée au départ se transforme en un instrument de propagation de pratiques sectaires.

    RépondreSupprimer
  2. A noter que ce système de cantine à la carte respecte surtout le choix "philosophique ou religieux" des parents, mais pas le choix des enfants eux-même qui se retrouvent obligé (et l'obligation est à l'opposée du choix) de suivre tel ou tel régime.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne vois pas quel problème pose de s'adapter au mieux aux habitudes - 3options, y'a pas de quoi péter les plombs- culinaires et alimentaires des enfants : L'alimentation des cantines traditionnelles étant très
    stéréotypée , pauvre en diversité et majoritairement carnée, il me
    semble plutôt une bonne nouvelle de ne pas "imposer" - valeurs
    traditionnelles chrétiennes du "il FAUT manger de tout"...- une manière unique de se nourrir mais de pouvoir retrouver ses marques durant cette période spéciale et intime du repas...
    J'ai subi 1 an l'internat et franchement , il fallait avoir envie de se nourrir ... !!! Par ailleurs, dans une démarche concertée de promotion d'une agriculture respectueuse des individus et de l'environnement, le bio et ses saveurs retrouvées , avec plus de légumes, de céréales
    complètes et moins de viande rouge , ne peut être qu'une chose
    intelligente . Par ailleurs, les interview des enfants mangeant dans une cantine bio - expériences pilotes un peu partout en France- ont montré une très large approbation des petits consommateurs. Ne confondons pas de façon systématique respect des diversités et communautarisme...Le Danemark , la Suède dont des pays très respectueux des populations immigrées Nord Africaines et de leurs habitudes, ça n'a rien d'explosif.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés :