Accéder au contenu principal

Grosse pollution au pyralène à Vaulx en Velin

La Préfecture du Rhône vient de communiquer que le 20 novembre dernier, dans le cadre de la préparation de travaux de désamiantage d’un bâtiment situé dans l'ancien centre commercial "le Grand Vire", à Vaulx-en-Velin, l’entreprise missionnée a constaté que 3 transformateurs avaient été vandalisés.

Les fluides de ces appareils contenant du PCB (pyralène) se sont répandus sur le sol et dans les caniveaux et réseaux. La quantité estimée de ces fluides est de 4000 l.

4000 l. de pyralène
Le site a accueilli successivement plusieurs enseignes commerciales (Auchan, Le Grand Vire…) qui ont cessé leur activité il y a une dizaine d’années. Le dernier occupant était le CSU (centre de surveillance urbaine de la commune de Vaulx en Velin) jusqu'à fin 2007. Aujourd’hui la SERL (société d’équipement du Rhône et de Lyon) est propriétaire du site et assure la maîtrise d’ouvrage déléguée pour le Grand Lyon dans le cadre de l’aménagement de la ZAC et la rétrocession des terrains.

Les services de l'Etat compétents (Direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement, DRIRE, le SDIS et la direction départementale des affaires sanitaires et sociales, DDASS) sont intervenus immédiatement sur place selon la préfecture qui ajoute que "au vu de l'imprégnation actuelle des sols, il semblerait que le vandalisme remonte à plusieurs mois. Une enquête judiciaire est en cours pour en déterminer les circonstances exactes".

Les mesures prises ou à prendre
Mise en sécurité des lieux : les services de la préfecture ont demandé à l'exploitant de fermer les locaux. Un gardiennage est par ailleurs prévu. Les sols : un arrêté préfectoral de mesures d'urgence va permettre d'effectuer un diagnostic de l’état des sols et de la qualité des eaux souterraines afin de définir les travaux de dépollution et de remise en état qui devront être réalisés.

En ce qui concerne l'eau potable, la préfecture indique qu'il n'y a pas de zone de captage à proximité immédiate. De plus, "les PCB étant peu solubles dans l'eau, une dégradation de la qualité de la nappe est peu probable". Les résultats du diagnostic des sols et des eaux souterraines conditionneront la mise en œuvre d'éventuelles dispositions complémentaires.

Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :