Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2008

Actuellement sur LYFtvNews :



Les abeilles en danger d'extinction

Malgré l’avis des apiculteurs et des organisations environnementales, le Ministre de l’Agriculture a pris récemment la décision d’autoriser à nouveau l’utilisation du pesticide systémique CRUISER.

Cet insecticide neurotoxique est extrêmement dangereux pour les populations d’abeilles qui sont déjà fortement menacées de disparition.
Alors qu’en Europe, le CRUISER est interdit par de nombreuses législations sur les cultures et notamment le maïs et que le Grenelle de l’Environnement a mis en place un plan d’urgence de préservation des abeilles, le gouvernement a donc, selon les défenseurs de la nature, "porté un coup supplémentaire aux apiculteurs et à la préservation des abeilles ainsi qu’à la biodiversité". Les abeilles, "acteurs" de l'économie Les abeilles, on l'ignore bien souvent, ont un impact écologique et économique majeur, via la pollinisation ; écologique, dans la mesure où la pollinisation assure la reproduction et donc la perpétuation de nombreuses espè…

Avec le solaire, EdF vous rachète votre surplus d'énergie !

Les entreprises de pose et d'installation de générateurs photovoltaïques connaissent depuis quelques mois un surcroit d'activité.
Ces entreprises qui emploient dans leurs équipes de pose des professionnels de formation couvreur et électricien agréés "quali-PV" réalisent d'abord une étude préliminaire à votre installation, tant en termes de faisabilité que de rendement.

Pourquoi le photovoltaïque :
Par un décret en date du 26 juillet 2006, EDF s'engage à racheter l'énergie produite par une installation utilisant l'énergie radiative du soleil.
Pour ce faire il y a 2 possibilités : l' installation d'un générateur en surimposition (Système posé sur une structure) : coût du rachat par EDF du KWh = 31cts€
ou l'installation d'un générateur en intégration (Système d'intégration en toiture) avec un coût du rachat par EDF du KWh = 57,187cts€.
Au vu du peu de différence de prix entre les deux types d'installations, il est plus avantageux de s&…

Inspections des pressings : 80% ne sont pas conformes !

Dans le cadre d'une action nationale, la Préfecture de la Région Rhône-Alpes (service DRIRE) vient d'organiser une campagne de contrôles des installations de nettoyage à sec (pressings) dans le cadre de l'inspection des installations classées.

Cette campagne d’inspections a été initiée suite à la réalisation de mesures des niveaux de solvants dans l’air des immeubles abritant des pressings.



Des contrôles annoncés "bien en amont"
Après avoir été annoncée bien en amont à toute la profession, 25 pressings ont été contrôlés par sondage en Rhône-Alpes, au cours de cette opération (275 au niveau national).
Les inspecteurs de la DRIRE ont vérifié la conformité des installations de nettoyage à sec à l’arrêté ministériel du 2 mai 2002 qui les encadre et plus particulièrement les principales prescriptions concernant les risques associés à l’utilisation du perchloréthylène. Les boues de perchloréthylène sont des déchets dangereux pour l'homme et l'environnement. Leur é…

Avec "Millénaire3", le Grand Lyon veut observer son développement

"Un regard optimiste et dynamique sur l’avenir peut nous inciter à considérer le réchauffement climatique comme une opportunité pour l’agglomération lyonnaise"
Le Grand Lyon souhaite se présenter comme un "pôle international de compétence en sécurité sanitaire" . La réussite du salon Pollutec l'a montré : la lutte contre le réchauffement climatique peut devenir une opportunité de développement du secteur économique des "clean-tech" (voir article sur LYon-Economie.fr) . Mais si l'économie peut être un moteur, le plus important est sans doute la philosophie de vie que la collectivité veut proposer à ses citoyens. Adapter la ville pour qu’elle reste vivable, même quand il fait chaud, c'est le défi qui est lancé aux politiques et aux aménageurs. D'après Millénaire3, le secteur prospective du Grand Lyon, le réchauffement climatique, particulièrement sensible en milieu urbain dense et minéral, questionne les grandes agglomérations de multiples …

Eau et Santé : la maîtrise des "micropolluants" fait débat

Le GRAIE (Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures et l'Eau) organisait dernièrement une conférence à Villeurbanne sur la maîtrise des micropolluants dans l'eau.


Réalisée en collaboration avec le Grand Lyon, cette journée a permis de faire le point sur "des thématiques émergentes comme la problématique des micropolluants dans l’assainissement". Dans la perspective de la restauration du bon état écologique des eaux, la commission européenne a établi une liste de 41 substances prioritaires qui représentent un risque pour l'environnement aquatique au niveau européen. A celles-ci s'ajoutent des dizaines de substances dites "pertinentes" pour constituer un ensemble de substances dangereuses.
Le Vice-Président du Grand Lyon Michel Reppelin, qui a ouvert la conférence, a mis l’accent sur la nécessité d’une approche pragmatique du développement durable. Au plan national, différents programmes de recherche sont en cours. Ils couvrent globalement …