Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Gérard Collomb met l'accent sur les transports doux

Le Grand Lyon va développer les transports "doux" . Fort de l'intérêt suscité par la réussite du Velo'v, Gérard Collomb a décidé "d'appuyer sur l'accélérateur" et de mettre en place, à l'échelle de la communauté urbaine, une politique plus ambitieuse de déplacement.

"D'ici 2014, le Grand Lyon se donne l'objectif de doubler le nombre de déplacements à vélo" a annoncé Gilles Vesco, le responsable des moyens doux de transport pour la communauté urbaine. Il faut dire qu’avec un taux d'utilisation de seulement 2,5% actuellement, la pratique du vélo n'est pas très élevée, si on la compare aux 47% de trajets toujours effectués en voiture, y compris pour des déplacements courts !

Le grand Lyon devrait voter le 28 septembre 2009 un nouveau plan qui créera 200 kms de nouveaux "itinéraires cyclables" indique Gérard Collomb. Le maire de Lyon tient à cette terminologie : "Nous ne voulons pas aligner des kilomètres mais proposer des circuits sécurisés", assure-t-il, visiblement ému par le courrier d'une mère de famille de Villeurbanne dont le mari a été victime d'un accident à un carrefour.

Dans le nouveau quartier de la Confluence, les places de stationnement ont été volontairement limitées pour favoriser l'utilisation des moyens de transport "doux"

Une étude réalisée pour le Grand Lyon indique que les deux principaux obstacles à l'utilisation du vélo par les lyonnais sont la sécurisation des carrefours et la protection du matériel. Pour les rassurer sur ce dernier point, des arceaux d’attache seront donc installés et des parcs à vélos seront créés.

L'expérimentation du "double sens cyclable"
Quant à la sécurité, dans certaines zones déjà "apaisées" et définies en concertation avec les mairies d'arrondissement, la ville expérimentera le "double sens cyclable" qui permettra aux cyclistes d’emprunter en contresens une rue à sens unique. Certains secteurs, comme ceux de la place des Tapis (Croix-Rousse), ou de la place Sathonay dans le premier arrondissement, expérimenteront, elles, des "zones 20" dans lesquelles le piéton sera prioritaire.

Enfin, des passerelles seront construites ou réaménagées, au dessus du Rhone ou de la Saône : à Décines, près de la Cité internationale, à Croix-Luizet, mais aussi entre le premier et le cinquième arrondissement, à la hauteur de "l'homme de la Roche".
Au total une politique ambitieuse, mais pas encore au niveau des attentes des associations "militantes" de ce mode de transport. "Les associations comme La ville Vélo ou Pignon sur Rue participent à la concertation" assure Gilles Vesco. Elles seront sans doute présentes à la fin du mandat pour aider à réaliser le bilan de toutes ces promesses !


Vous avez désormais la possibilité de soutenir LYonenFrance en souscrivant un abonnement de 5€ par mois :





Commentaires

Articles les plus consultés :