Accéder au contenu principal

Les jardiniers amateurs peuvent se passer des pesticides...

pesticides
Parce que les jardiniers amateurs sont aussi concernés par les risques liés à l’usage de pesticides sur la santé et l’environnement, le ministère de l’Ecologie relance à l’occasion du Salon de l’agriculture, pour la deuxième année, sa campagne « Les pesticides, apprenons à nous en passer ! »
Chaque année, un peu moins de 5 000 tonnes de pesticides sont en effet répandus par les jardiniers amateurs dans leur jardin ou leur potager.

Cette campagne de sensibilisation nationale, qui se décline dans la presse écrite et à la radio, s’inscrit dans le cadre du plan Ecophyto 2018 qui vise, conformément à l’engagement du Grenelle Environnement, à réduire progressivement l’usage des pesticides de 50% d’ici 2018.  

La France compte 17 millions de jardiniers amateurs. Mais la conscience de la toxicité des pesticides s’avère très faible chez ces amateurs qui recherchent avant tout des produits efficaces, plus que des produits « bio » ou « naturels »: 32% estiment que ces produits sont dangereux mais 20% considèrent que ces produits sont sans danger...Pourtant, que l'on traite la pelouse pour enlever les mauvaises herbes, le potager contre les pucerons ou les arbres fruitiers contre les champignons, l'utilisation de pesticides engendre des risques à la fois pour la santé et pour l’environnement (pollution des nappes phréatiques, perte de biodiversité).

G.R.
(redaction@LYonenFrance.com)








BlogBang

Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :