Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Photovoltaïque, un livre blanc des professionnels à télécharger sur internet

 La décision du gouvernement de réduire de manière drastique le rachat d'électricité issue du solaire marque-t-elle la condamnation à mort d'une filière en pleine expansion ?  C'est ce que pensent la plupart des professionnels du secteur qui voient dans cette décision "l'illustration de la faiblesse de la politique industrielle française face au développement de la concurrence chinoise".

Dans la région Rhône-Alpes,  le seul producteur français intégré de panneaux photovoltaïques, l'entreprise  PHOTOWATT International, annonce la suppression de 331 postes. Dans le même temps on connaît les ambitions d'entreprises multinationales de l'énergie, qui exercent un lobbying sans merci pour la reprise des investissements dans la filière nucléaire. Celle-ci est présentée comme garante de l'autonomie énergétique de la France alors que l'extraction de l'uranium nécessaire à son fonctionnement crée des problèmes géopolitiques dont les coûts  sont loins d'être intégrés dans les calculs.

Un livre blanc coécrit par les acteurs de la filière photovoltaïque
Pour mettre à jour les "tracas administratifs et bureaucratiques, fruits de décennies de statu quo et de compromis bancals dans le secteur électrique en France", le collectif "Touche pas à mon panneau solaire" publie un Livre Blanc  sur internet.

Débattu "dans une ambiance électrique" par les 3700 membres du collectif TPAMPS, coécrit en ligne et en public, publié en continu, s’appuyant sur l’expertise terrain de plusieurs centaines de PME du terroir, ce document marque selon eux l’avènement d’un élément nouveau dans le débat politique: la coproduction citoyenne en ligne.

D'après ce collectif, les débats sur le solaire ont freiné et renchéri inutilement le coût de cette énergie propre, abondante, répartie et renouvelable, et qui connaît un essor fulgurant dans les autres pays du monde. Il rappelle également les lourdeurs de la mise en oeuvre de la politique de soutien au photovoltaïque en France, ses erreurs aussi, qui ont ouvert portes et fenêtres à la spéculation débridée et aux abus de droit.

Il identifie une série d’obstacles très simples à lever afin de diminuer les prix client pratiqués par le secteur de plus de 25%, permettant ainsi aux entrepreneurs français de recoller dans le peloton de tête de ce marché mondial à 100 Milliards d’euros en 2014 ! 

Selon eux, la levée de ces obstacles permettrait aux Français de bénéficier de plus de kilowattheures propres, plus d’emplois et plus de maillage territorial.

Le livre blanc remet en perspective la logique “malthusienne” par plafonnement des volumes à très faible niveau défendue par l’administration française, contre l’avis de la filière et "contre toute évidence industrielle".
Il parle enfin de l’urgence d’une reprise en main démocratique du dossier, ne serait-ce que pour choisir les segments d’une filière employant 25 000 personnes, dispersées sur tout le territoire national et très faiblement représentées, "que le Gouvernement propose de sacrifier sur l’autel d’un Intérêt Général qui pourrait s’apparenter dangereusement à l’intérêt particulier d’un oligopole constitué de mastodontes privés".

Le groupe demande de résoudre les conflits d’intérêt du Groupe EDF.
Juge et partie du secteur, EDF est une donnée fondamentale du malaise selon ce guide que l'on peut télécharger en ligne ici -

Voir aussi tous les articles sur le solaire des sites de LYonenFrance -

Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.com)

Commentaires

  1. MANIFESTATION SOLAIRE LE 8 MARS A 12H A L'ELYSEE

    Photovoltaïque : Faut-il se résigner ou s'indigner ?
    Trajectoires cibles minimales qui tuent toutes perspectives de développement
    ambitieuses, absence de tri des dossiers de la file d'attente entre dossiers
    légaux ou illégaux, sérieux ou abusifs, engagés ou virtuels...
    complexification du système au lieu de la simplification attendue, appels
    d'offres décriés imposés dès 100 kw i-e grosse usine à papiers et à
    fonctionnaires pour assurer une production équivalente à la conso de 70
    personnes...
    Bref un gros mépris de l'activité économique et sociale que vous tous avez
    su développer, encourager, générer.
    Le message de "Fillon au photovoltaïque : c'est dégage et crève" (cf la
    tribune de François Dauphin et Benoit Praderie http://tpamps.fr/?p=1163)
    Alors, faut-il se résigner ou s'indigner ?
    Le collectif Touche pas à mon panneau solaire a choisi d'agir plutot que de
    subir et gémir et vous convie à une manifestation unitaire devant l'Elysée
    le mardi 8 mars prochain de 12h à 14h. Conférence de presse à 13h avec
    prises de paroles libres des patrons du secteur et des représentants
    syndicaux et associatifs interessés (contacter presse@tpamps.fr pour les
    prises de paroles).
    Au moins par solidarité avec les licenciés et les liquidés du secteur,
    répondez présents en masse et relayez sous vos couleurs cet appel à la
    manifestation du 8 mars. Après, il sera de toutes façons trop tard pour vous
    faire entendre. Et même si l'on ne peut rien attendre de cette
    manifestation, il est trop tôt pour baisser les bras et au moins aurez-vous
    la conscience d'avoir tout tenté pour défendre vos salariés, votre activité
    et plus généralement cette énergie solaire qui a su vous rassembler.
    Au 8 mars, on compte tous sur vous.
    Bien cordialement
    Ariane Vennin
    0608774582
    www.tpamps.fr

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés :