Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



A Doha, Annecy 2018 présente ses "vertus" environnementales

Patin à glace au "Doha city center"
Une délégation  d’Annecy 2018 vient de participer à la Conférence sur le sport et l’environnement à Doha. Cette 9ème édition a été officiellement ouverte par le Président du CIO, Jacques Rogge ; elle compte parmi ses invités d’honneur Achim Steiner, Directeur général du PNUE, le Prince héritier du Qatar et membre du CIO, Cheikh Tamin Bin Hamd Al Thani ainsi que le Président de la Commission sport et environnement du CIO, M. Pál Schmitt, Président de la Hongrie et ancien champion olympique d’escrime.

Cette année, la conférence qui a pour mot d’ordre "Pour un avenir plus vert" vise à évaluer la réussite du Mouvement olympique en faveur de l’environnement et explorer de nouvelles tendances en matière d'environnement dans le monde du sport.

Annecy 2018 et le développement durable
La délégation française a donc évoqué,  selon le communiqué de la délégation,  les projets d’Annecy pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver "les plus durables de l’histoire" : l'objectif de préserver la beauté des montagnes serait respecté selon les promoteurs du projet qui ont indiqué qu'ils se sentent "guidés par le CIO pour élaborer des jeux authentiques au cœur des montagnes, soutenus par les athlètes et tournés vers l’avenir".

Concrètement, il s'agit de pratiquer la concertation avec tous les acteurs et partenaires publics et privés concernés pour élaborer "une vision d'ensemble de la durabilité qui englobe les questions sociales, environnementales, économiques, culturelles, sportives et politiques".

Un modèle d'écostation reproductible
Les Jeux d'Annecy sont présentés comme "catalyseur de projets fondamentaux déjà en cours" pour développer un modèle d’« écostation », finaliser les investissements stratégiques dans les transports publics et développer de nouvelles approches en matière de gestion durable des ressources.
Un "projet de recherche interrégional européen" a pour but de mettre en place un modèle écologique permettant de réduire l’empreinte carbone des stations de sports d’hiver. Il comprend des mesures innovantes en matière de gestion des ressources en eau, d’accessibilité et de transport, de bâtiments à énergie positive...

 La Clusaz : l’une des quatre stations pilotes.
Accueillir les Jeux permettrait d’accélérer le développement de ce modèle dans les Alpes, en particulier à la Clusaz et Chamonix, et de le promouvoir dans le monde entier. Les partenaires s'engageraient dans la modernisation des principales voies ferrées touristiques entre Annecy et Chamonix et entre Annecy et Chambéry/Aix-les-Bains ; Pour cela, ils annoncent un investissement de 1,1 milliard USD en accord avec les priorités stratégiques et la capacité de financement des autorités publiques et garantissent que 100% des spectateurs se rendront sur les sites en transports publics.

Nouvelles approches en matière de gestion durable des ressources
Grâce au partenariat avec la Fondation Eau, Neige et Glace ainsi qu’au projet éducatif « Du flocon à la vague », la candidature française assure qu'elle permettra "une prise de conscience de la pression sur les ressources en eau" . Tous les sites d’Annecy 2018 devront être alimentés par des sources d’énergie renouvelable (hydrolienne, éolienne et solaire),  les émissions de CO2 engendrées par les jeux seront compensées (programme financé par le COJO et par les dons des spectateurs), le bois local sera utilisé dans la construction des sites, "ce qui permettra de dynamiser la filière".

Annecy est l’une des trois villes candidates pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver 2018. La décision finale sera rendue par le CIO le 6 juillet, à Durban.

G.R.
(redaction@LYon-Nature.fr)

http://www.wikio.fr BlogBang

Commentaires

Articles les plus consultés :