Accéder au contenu principal

Santé des abeilles : un programme de recherche s'ouvre en Haute-Savoie

             
« Hemato Bee Test » est le nom d’un nouveau projet de recherche initié par des scientifiques réunis au BioPark d’Archamps. Pendant trois ans des spécialistes français, suisses et slovaques renommés vont travailler ensemble pour élaborer une méthode rapide d’analyse de l’état sanitaire des abeilles.
Le groupe de scientifiques (*)
réuni au BioPark d’Archamps
L’initiative de ce projet scientifique revient au Dr Philippe Bulet et à Michel Bocquet (Ingénieur agronome spécialiste en apiculture). Le Dr Bulet, ancien collaborateur du Prix Nobel de Médecine ou Physiologie 2011 le Pr Jules A Hoffmann, est directeur de recherche au CNRS (ancien directeur du laboratoire AGIM, Grenoble) et directeur opérationnel du BioPark d’Archamps Technopole. Prenant inspiration des discussions autour du projet « One Bee* » de MIND, l’autre plateforme technologique de la Technopole, le Dr Bulet est parvenu à réunir les scientifiques français, suisses et slovaques pour élaborer le programme « Hemato Bee Test ». Son but : définir une méthode d’analyse de l’état de santé des abeilles.
* Le projet de MIND allie technologie, recherches et apiculture pour étudier les abeilles dans leur comportement collectif et individuel au sein de leur écosystème sur Archamps Technopole.

L’objectif prioritaire est de mettre au point une méthode de diagnostic (facilement accessible aux apiculteurs et reproductible par les laboratoires) de la santé des abeilles pour développer des réponses adaptées (traitements) aux pathologies rencontrées pour enrayer la disparition des abeilles.

Grâce à ce projet, les chercheurs souhaitent étudier l’état de santé des abeilles par rapport à divers agents pathogènes, (parasites, virus, bactéries ou champignons).

Ce projet de trois ans, évalué par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche), coordonné par le BioPark, est soutenu par le Ministère de l’Agriculture et plus particulièrement le comité apicole de FranceAgriMer, à hauteur de trois cent mille euros.
La première année l’équipe du Dr Bulet mettra au point la méthode d’analyse par spectrométrie de masse sur la plateforme MassOmics du BioPark d’Archamps (plateforme de haute technologie spécialisée dans les sciences de la vie) en collaboration avec Laurent Gauthier de l’Institut Liebefeld de Berne, spécialisé dans la pathologie de l’abeille, et de Michel Bocquet.
L’année suivante sera consacrée à la comparaison des méthodes engagées sous le contrôle de l’équipe menée par Yves Le Conte et de Cédric Alaux de l’INRA (Avignon), spécialistes de la pathologie et physiologie de l’abeille.
Enfin la troisième année portera sur la méthode de diagnostic de terrain (utilisable par la filière apicole et les laboratoires) en étroite collaboration avec l’Académie des sciences slovaques de Bratislava et le département « Molecular Apidology » du Dr Jozef Simuth (expert dans le domaine des produits issus du miel et de la gelée royale) et de Michel Bocquet (Apimedia) expert indépendant en apiculture.
Au terme de ces trois années, l’objectif du Dr Bulet et de ses collaborateurs est de poursuivre et d’étendre le programme « Hemato Bee Test » au niveau mondial pour élargir les recherches à d’autres facteurs de stress (physiques, chimiques/pesticides ou biologiques) responsables de la disparition des abeilles.
La première rencontre « Hemato Bee Test » s’est tenue ce mercredi 25 septembre au BioPark d’Archamps (74).


*Photo  : Le groupe de scientifiques réunit au BioPark d’Archamps : Yves Le Conte et Cédric Alaux (INRA, Avignon), Laurent Gauthier (Institut Liebfeld-Berne), Philippe Bulet (UJF-CNRS AGIM, Grenoble, Archamps), Karim ARAFAH (BioPark Archamps), Michel BOCQUET (Apimedia, Pringy), Anne DALMON (INRA, Avignon), Cédric ALAUX (INRA, Avignon).

 -----------------------

LYonenFrance a besoin de votre soutien - abonnez vous !