Affichage des articles dont le libellé est animaux. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est animaux. Afficher tous les articles

Elevez des poules, vous aurez l'air cool!

lundi 13 juillet 2015

             

Quoi de plus plaisant que de ramasser chaque matin de beaux œufs frais de votre poule ?
Elever ses poules est une tendance de plus en plus forte. monEchelle.fr, première place de marché spécialisée dans le bricolage et le jardinage, présente donc une infographie regroupant tous les conseils pour bien élever ses poules aussi bien à la campagne qu'à la ville.

"Chaque année, plus de 30.000 poules et poussins sont vendus pour l'élevage domestique. Mais si cet engouement est positif, il faut tout de même respecter certaines règles pour que ces animaux soient élevés dans les meilleures conditions possibles. Pour leur plus grand plaisir et celui de toute la famille".
Christian Raisson et Philippe de Chanville, cofondateurs de monEchelle.fr

Des œufs bio à 100%
Les œufs font partie de ces aliments qui peuvent être consommés quotidiennement mais le prix d'une boite peut rapidement être un frein surtout pour des produits biologiques. Avoir deux poules permet de produire plus de 500 œufs par an. De quoi nourrir toute la famille avec des œufs on ne peut plus sains et frais.
Un composteur vivant
Les poules permettent d'éliminer jusqu'à 150 kg de déchets de table par an : miettes diverses, quelques restes de viande, épluchures de légumes et de fruits, etc. Une action non négligeable permettant de réaliser des économies d'incinération des déchets à hauteur de plus de 15€ par an et par poule. Même les fientes de poules sont utiles comme engrais pour les plantes du jardin.
Une poule au balcon ? Oui mais sous conditions !
Il est possible d'élever ses poules sur un balcon si celui-ci est suffisamment grand et permet d'accueillir également un maximum de plantes. En effet, une poule a besoin de 20m² d'espace minimum pour marcher, gratter et vivre correctement sa vie de gallinacée. L'installation doit également comporter un abri protégé des intempéries, muni d'un perchoir, d'une mangeoire, d'un abreuvoir et bien-sûr... d'un pondoir.
Un animal de compagnie à part entière
Tout comme les chiens et chats, les poules ont besoin de beaucoup d'attention. En plus de leur donner beaucoup d'affection, il faut évidement subvenir à leurs besoins élémentaires comme l'eau (1 litre par jour soit une réserve permanente), la nourriture (jusqu'à 120 grammes de graines par jour et les restes de repas) et de présence. Ainsi, il est préférable d'avoir au moins deux poules pour éviter tout désagrément lié à la solitude.

Elevage+poules+ville




Lire la suite - Elevez des poules, vous aurez l'air cool!

Tout sur le chat... et le reste ! Un livre drôle... et scientifique...

vendredi 22 novembre 2013


Chat Savez-vous que les chats de concours ont des régimes et des préparations très sophistiqués ? Que le chat forestier est une espèce protégée ? Savez-vous que, contrairement à ce que l on dit, l' estomac et l' intestin du chat ne sont pas si bien adaptés que cela aux souris ? Savez-vous qu il y a au moins 250 races de chats ? Que les chats sont cousins des hyènes, des mangoustes, et des civettes ? Et bien sûr un petit tour des chats célèbres, Félix, les aristochats, Tom... 

Ce grand album documentaire est une belle idée cadeau  pour tout savoir sur le chat à travers des planches d illustrations décalées et humoristiques qui servent les informations scientifiques et présentent le chat avec ses drôles de particularités... 


Plus d'infos sur "Tout sur le chat... et le reste"

Lire la suite - Tout sur le chat... et le reste ! Un livre drôle... et scientifique...

Un drôle de zèbre à la plaine africaine du Parc de la Tête d'Or à Lyon

samedi 2 novembre 2013

             
La nursery du zoo de la Ville de Lyon va bientôt afficher complet…puisqu’un zèbre de Hartmann vient d’y faire son entrée ! Le zébron est né dans la nuit du 28 au 29 octobre, dans le box de sa mère, qui l’a aidé à se lever et à se nettoyer avant l’arrivée des soigneurs au petit matin.
 La naissance de ce zèbre intervient 1 an jour pour jour, après l’accouplement de ses deux parents : Belinda et Kaliv. Une espèce classée Le zèbre de Hartmann est une espèce menacée, classée comme vulnérable dans son milieu naturel. 
On recense environ 9000 individus, dans les zones arides de la Namibie, de l’Angola et d’Afrique du Sud et un peu plus de 150 dans les différents zoos du monde entier. 
Le zèbre de Hartmann fait partie d’un programme d’élevage Européen, géré par l’Association Européenne des Zoos et Aquariums. La plaine africaine atteint sa maturité Il s’agit une nouvelle fois d’une grande première pour le zoo de la Ville de Lyon qui accueille son premier zébron depuis la création de la plaine africaine. Après la naissance d’une girafe au printemps dernier, cet espace dédié aux animaux d’Afrique atteint aujourd’hui son équilibre.

 -----------------------

LYonenFrance a besoin de votre soutien - abonnez vous !

Lire la suite - Un drôle de zèbre à la plaine africaine du Parc de la Tête d'Or à Lyon

Santé des abeilles : un programme de recherche s'ouvre en Haute-Savoie

mercredi 25 septembre 2013

             
« Hemato Bee Test » est le nom d’un nouveau projet de recherche initié par des scientifiques réunis au BioPark d’Archamps. Pendant trois ans des spécialistes français, suisses et slovaques renommés vont travailler ensemble pour élaborer une méthode rapide d’analyse de l’état sanitaire des abeilles.
Le groupe de scientifiques (*)
réuni au BioPark d’Archamps
L’initiative de ce projet scientifique revient au Dr Philippe Bulet et à Michel Bocquet (Ingénieur agronome spécialiste en apiculture). Le Dr Bulet, ancien collaborateur du Prix Nobel de Médecine ou Physiologie 2011 le Pr Jules A Hoffmann, est directeur de recherche au CNRS (ancien directeur du laboratoire AGIM, Grenoble) et directeur opérationnel du BioPark d’Archamps Technopole. Prenant inspiration des discussions autour du projet « One Bee* » de MIND, l’autre plateforme technologique de la Technopole, le Dr Bulet est parvenu à réunir les scientifiques français, suisses et slovaques pour élaborer le programme « Hemato Bee Test ». Son but : définir une méthode d’analyse de l’état de santé des abeilles.
* Le projet de MIND allie technologie, recherches et apiculture pour étudier les abeilles dans leur comportement collectif et individuel au sein de leur écosystème sur Archamps Technopole.

L’objectif prioritaire est de mettre au point une méthode de diagnostic (facilement accessible aux apiculteurs et reproductible par les laboratoires) de la santé des abeilles pour développer des réponses adaptées (traitements) aux pathologies rencontrées pour enrayer la disparition des abeilles.

Grâce à ce projet, les chercheurs souhaitent étudier l’état de santé des abeilles par rapport à divers agents pathogènes, (parasites, virus, bactéries ou champignons).

Ce projet de trois ans, évalué par l’ANR (Agence Nationale de la Recherche), coordonné par le BioPark, est soutenu par le Ministère de l’Agriculture et plus particulièrement le comité apicole de FranceAgriMer, à hauteur de trois cent mille euros.
La première année l’équipe du Dr Bulet mettra au point la méthode d’analyse par spectrométrie de masse sur la plateforme MassOmics du BioPark d’Archamps (plateforme de haute technologie spécialisée dans les sciences de la vie) en collaboration avec Laurent Gauthier de l’Institut Liebefeld de Berne, spécialisé dans la pathologie de l’abeille, et de Michel Bocquet.
L’année suivante sera consacrée à la comparaison des méthodes engagées sous le contrôle de l’équipe menée par Yves Le Conte et de Cédric Alaux de l’INRA (Avignon), spécialistes de la pathologie et physiologie de l’abeille.
Enfin la troisième année portera sur la méthode de diagnostic de terrain (utilisable par la filière apicole et les laboratoires) en étroite collaboration avec l’Académie des sciences slovaques de Bratislava et le département « Molecular Apidology » du Dr Jozef Simuth (expert dans le domaine des produits issus du miel et de la gelée royale) et de Michel Bocquet (Apimedia) expert indépendant en apiculture.
Au terme de ces trois années, l’objectif du Dr Bulet et de ses collaborateurs est de poursuivre et d’étendre le programme « Hemato Bee Test » au niveau mondial pour élargir les recherches à d’autres facteurs de stress (physiques, chimiques/pesticides ou biologiques) responsables de la disparition des abeilles.
La première rencontre « Hemato Bee Test » s’est tenue ce mercredi 25 septembre au BioPark d’Archamps (74).


*Photo  : Le groupe de scientifiques réunit au BioPark d’Archamps : Yves Le Conte et Cédric Alaux (INRA, Avignon), Laurent Gauthier (Institut Liebfeld-Berne), Philippe Bulet (UJF-CNRS AGIM, Grenoble, Archamps), Karim ARAFAH (BioPark Archamps), Michel BOCQUET (Apimedia, Pringy), Anne DALMON (INRA, Avignon), Cédric ALAUX (INRA, Avignon).

 -----------------------

LYonenFrance a besoin de votre soutien - abonnez vous !

Lire la suite - Santé des abeilles : un programme de recherche s'ouvre en Haute-Savoie

 
 
 

LYFtv-Environnement