Affichage des articles dont le libellé est sciences. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est sciences. Afficher tous les articles

Science et Vie : Quand la science décrypte la société

mardi 28 mars 2017

             
 LE magazine scientifique grand public de référence, Science et Vie, propose à ses lecteurs une information scientifique plus que jamais ancrée dans son époque ! 
Avec au sommaire de chaque numéro des grands rendez-vous : 
- Actus, être connecté avec le monde qui nous entoure 
- Science et Société, comprendre le monde dans lequel on vit 
- Science et Découvertes, percer les mystères du monde 
- Science et Techniques, voir le monde se transformer 
- Science et Futur, anticiper et se projeter dans le futur 
- Culture Science, à lire à voir à découvrir … 
 Le magazine cultive la curiosité et éclaire par la science les questions de l’époque.

Le dernier numéro, à paraître en avril 2017, propose par exemple un dossier sur les plantes qui soignent (Lesquelles ? Pourquoi ? Comment ?), un questionnement sur l'actuelle "folie" du biométrique, qui a par exemple amené le gouvernement à digitaliser l'ensemble des empreintes des français alors que cette technique est de moins en moins sûre du fait des risques de piratages informatiques, et une multitude d'informations utiles pour comprendre les problèmes posés à la société : la pollution liée aux "particules fines", les recherches neurologiques appliquées aux animaux, les nanotechnologies...

Science et Vie propose ses abonnements sur internet  -


Lire la suite - Science et Vie : Quand la science décrypte la société

Digne de l'invention de Louis de Funès dans la Zizanie : l'absorbeur de CO2 !

mardi 24 janvier 2017

             

Pollution : l'OMPE lance l'idée de l'Absorbeur de CO2

L'absorbeur aérien

Gil Emmanuel, président de l’OMPE, déclare :

« On ne voit même plus le travail de notre inventeur et artiste Mr Gustave Eiffel, c’est une honte pour la France ! Si l’air est pollué, alors absorbons cette pollution de l’air avec l’absorbeur ! »  


Les principes de l’absorbeur : il suffit de constater que toutes les solutions ou verrues actuelles continuent d’additionner des gaz comme le CO, le CO2 et le méthane dans l’atmosphère alors qu’il faut les soustraire ! Même si les prévision des scientifiques sont déjà alarmantes, elles sont pourtant inexactes et nous ne sommes pas à l’abri d’une augmentation encore plus significative des chaleurs, taux de co2, méthane… Des problèmes auxquels nous ne pourrons plus faire face si nous ne prenons pas des mesures urgentes ! Avec l’absorbeur de l’OMPE, nous pouvons désormais le faire ! Saviez-vous, par exemple, que la vallée de Chamonix est encore plus polluée en hiver que Paris ? C’est même la championne de la pollution hivernale (particules fines, dioxyde d’azote, de souffre, ozone) !
L’absorbeur, projet soutenu par l’OMPE, diminue logiquement et mathématiquement l’excès de ces gaz dans l’air ! Ainsi, il permet :
  • une absorption des gaz polluants (CO, CO2, méthane) et micro-particules ;
  • la transformation des gaz en liquides récupérés dans la cuve en sous-sol ;
  • l’enlèvement des micro-particules.

Comment fonctionne l’absorbeur ? L’absorbeur se comporte comme un filtre. Il existe :
  • des macro-absorbeurs à poser sur les collines, dans les vallées ou en bordure des villes ;
  • des absorbeurs normaux dans les villes ;
  • des micro-absorbeurs dans les maisons ou les voitures.
L’écran de l’absorbeur doit s’orienter face au vent. En cas d’absence de vent, un ventilateur entre en fonction afin de créer un courant d’air. L’air pollué entre dans les filtres qui traitent à la fois les micro-particules et les gaz. Les micro-particules sont ainsi retenues dans les filtres et les gaz sont absorbés et liquéfiés (modification des pressions) au moment de leur stockage dans la cuve, divisée en 3 compartiments séparés pour recevoir le CO, le CO2 et le méthane.
absorbeur de co2 OMPE
La maintenance doit prévoir le vidage des cuves dans des camions de ramassage et le nettoyage des filtres à particules via un protocole sécurisé spécifique. Les filtres à micro-particules ont une spécificité qui leur permettent de ne pas filtrer les pollens qui sont rejetés, comme de si rien n’était, en arrière de l’absorbeur.
En entrée et en sortie des zones absorbées, des capteurs OMPE reçoivent et analysent les valeurs des prélèvements de gaz et de micro-particules. Ces données sont remontées en temps réel au centre de l’OMPE, en France, et affichées ensuite sur le site de l’OMPE (partie écran de contrôle, catégorie atmosphère). Des publicités pourront être apposées sur les 2 faces des absorbeurs.

Les objectifs de l’absorbeur de CO2 Les objectifs d’une telle innovation sont précis :
L’OMPE souhaite faire appel à divers soutiens pour mettre en place l’absorbeur de CO2, et notamment à :
  • des sociétés, inventeurs ou scientifiques pour la fabrication de l’absorbeur ;
  • des sponsors afin d’apposer des publicités environnementales ou écologiques à l’arrière des absorbeurs.
 La force et la particularité de l’OMPE, c’est que c’est la seule association au monde qui appréhende tous les problèmes environnementaux au niveau mondial. 
L’OMPE est une association totalement indépendante, intègre et honnête, elle ne touche aucune subvention et n’est rattachée à aucune entité ou groupement politique, idéologique ou religieux. Elle ne fonctionne que par les dons de ses adhérents et de ses bienfaiteurs (sociétés ou mécènes).
Gil Emmanuel, président 
contact@ompe.org
http://www.ompe.org

Fichiers joints

Communiqué de presse. 

Lire la suite - Digne de l'invention de Louis de Funès dans la Zizanie : l'absorbeur de CO2 !

Climat : deux chercheuses de Rhône-Alpes publient un livre de référence aux éditions Belin

samedi 28 novembre 2015

             
Comprendre les climats passés pour appréhender le changement climatique en cours: telle est l'originalité de ce livre ambitieux. Le texte est une synthèse à jour des principales connaissances sur l' évolution actuelle du climat et des enjeux qui se dessinent. 
Pour cela, il présente tout d'abord les mécanismes à l'oeuvre dans le maintien du climat (Parties I et II). La connaissance des facteurs responsables de cet équilibre énergétique permet alors de saisir l'ensemble des causes des changements climatiques (Partie III). Avec ce bagage, l'évolution passée du climat à différentes échelles de temps est abordée et les différents facteurs en jeu sont identifiés (Partie IV). Ces quatre premières parties amènent à comprendre comment et pourquoi le climat évolue sans cesse. 
Les exemples choisis (tels les glaciations du Quaternaire) illustrent l'importance d'un changement climatique sur la température moyenne à la surface de la Terre, et ses conséquences diverses. Le décor est ainsi planté pour retracer le réchauffement des dernières décennies, son impact sur les différents milieux tant physiques que vivants et la part de la responsabilité humaine, suite aux émissions de gaz à effet de serre, ou GES (Partie V). 
La dernière partie (Partie VI) se focalise sur les simulations du climat futur. Le réchauffement en cours peut alors être apprécié à l'aulne des changements passés, des conséquences attendues et des variations naturelles qui peuvent le renforcer ou l'atténuer. L'ensemble du parcours suivi dans ce livre permet enfin de cerner le degré d importance des changements envisagés selon les scénarios d'émissions de GES. 
Marie-Antoinette Mélières, physico-chimiste, ancien maître de conférence à l'Université J. Fourier-Grenoble 1, a enseigné la physique et le climat. Aujourd'hui membre du Conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot, elle réalise de nombreuses interventions tout public et auprès des élus. Chloé Maréchal, géochimiste, est maître de conférences à l'Observatoire des sciences de l'Univers à l'Université Claude Bernard-Lyon1. Depuis 2012, elle est responsable d un cycle grand public sur le climat dans le cadre de l Université Ouverte de Lyon 1 et donne de nombreuses conférences grand public sur le climat.
Ce livre peut être commandé dans les pages librairie de LYFtv

Lire la suite - Climat : deux chercheuses de Rhône-Alpes publient un livre de référence aux éditions Belin

Sciences : propos sur le cerveau humain

jeudi 29 octobre 2015

             
Une entreprise apprend-elle comme un cerveau ? Faut-il renoncer à croire dans le libre-arbitre ? L'altruisme est-il fondé scientifiquement ? Nos facultés cognitives peuvent-elles résister à l âge, voire être augmentées... ? Les attentes et questions adressées aux spécialistes du cerveau sont exorbitantes. 
Ce livre présente une conversation passionnés et pleine de doutes entre un philosophe et un coach en entreprise, par nature enthousiaste, une éditrice qui joue la Candide et un neurobiologiste qui tente de clarifier les limites de la recherche face aux valeurs, aux croyances et aux engagements qui font la vie des individus.
Grâce à l'imagerie cérébrale et à la modélisation informatique, les scientifiques découvrent les formidables ressources de la plasticité cérébrale. Mais comment exprimer les promesses des neurosciences sans éviter les écueils du scientisme ? 
Cette conversation entre Francis Brunelle, médecin hospitalier, Florence Gazeau, consultante et "coach" de dirigeants, JM Besnier, philosophe et professeur à la Sorbonne et Sophie Bancquart, directrice générale des Editions le Pommier, suit les circonvolutions de son sujet ! 
Confronté à trois candides gourmands de sciences, le neurobiologiste ne fait pas la leçon : il « parle » son savoir et débride ainsi la curiosité de ses interlocuteurs. Il s'agit d' éprouver scientifiquement et philosophiquement des opinions diffuses, des opinions qui conditionnent déjà de nouvelles conceptions ou stratégies dans le monde de l'entreprise, dans les milieux de l'éducation et de la santé ou dans les colloques universitaires.
Nous vous invitons à commander ce livre dans la librairie de LYFtv  (taper le code ISBN 2746510480 dans le moteur de recherche) -

Lire la suite - Sciences : propos sur le cerveau humain

 
 
 

LYFtv-Environnement